La ligne de vie

A tous mes élèves, professeurs et formateurs…

Un peu d’histoire…

Au début des années quatre vingt, T.K.V. Desikachar assiste à une rencontre de ses élèves européens. Le but ? Créer des regroupements nationaux, un regroupement Européen et quel pays choisir pour y domicilier le siège Européen ? La discussion s’éternise. J’y participe. Soudain, T.K.V. Desikachar stoppe le débat, s’adresse à moi : “Bernard vous avez gagné, le siège sera à Paris”.

Quelques mois après, le temps de trouver le local de la rue de Valois, je dépose les statuts de deux associations, Viniyoga International Association VIA et la Fédération Viniyoga France FVF. La VIA ne durera que quelques années. La FVF est devenue l’Institut Français de Yoga, IFY.

Durant plus de sept ans, j’en suis le Président. Puis lorsqu’une professeure de yoga formée par l’un de mes collègues devient présidente, j’annonce la nouvelle à T.K.V. Desikachar. Il réagit aussitôt : “Comment Bernard, ce n’est pas l’un de mes élèves directs qui a pris votre suite ? La transmission verticale dans la lignée guru-parampara est rompue. Vous ne me reverrez plus, ni dans cette fédération, ni en son siège, rue de Valois ».

En cela, il reste fidèle à ce mode de transmission traditionelle, qu’il se remémore chaque matin en plaçant sur sa tête les sandales paduka de son père et Maitre T. Krishnamacharya. En étudiant avec lui le Mantra Mahodadhih, “Le” traité essentiel et ancestral sur les mantra, le verset 2 du chapitre I m’éclaire alors.

(La routine quotidienne de l’adepte sadhaka) Il doit se lever tôt (durant le Brâmamuhûrta, moins 48 à 96 minutes avant le lever du soleil) et méditer sur les pieds en forme de lotus de son Guru placés sur sa tête…

Convaincu de l’importance de ce précepte depuis ce lointain passé, je le respecte quotidiennement. Les statuts de l’IFY auraient dû préciser que la Présidence devait être confiée à l’un des élèves directs de T.K.V. Desikachar, avant de passer à la génération suivante. J’assiste ensuite à une évolution de l’IFY qui impose de plus en plus de règles qui l’éloignent de la tradition millénaire du yoga.

Un cadre traditionnel

Pour retrouver une structure fidèle à la tradition, notre équipe vient de créer une nouvelle structure, une fondation, la “Viniyoga Fondation France”. Elle se donne pour mission de transmettre le yoga issu de la lignée traditionnelle de T. Krishnamacharya, d’assurer la pérennité de la tradition auprès des pratiquants. Cela, afin que l’essentiel, selon T.K.V. Desikachar, y soit sauvegardé.

“La forme est au service de la fonction et non le contraire.” “Les règlements sont au service de l’humain.”

La VFF est ouverte à tous avec, pour les formateurs et les professeurs, une condition préliminaire qui est d’avoir reçu un enseignement individuel, tel que chaque élève direct de T.K.V. Desikachar l’a vécu. Pour ceux qui ont été ou sont formés sans accompagnement individuel régulier, un tel suivi, complément indispensable pour nous rejoindre, sera proposé au sein de la VFF.

Soyons heureux de pouvoir nous regrouper, de rester fidèles à la lignée, d’honorer ainsi l’enseignement reçu et de le transmettre avec dévouement et humanité.

Bernard BOUANCHAUD – Président

Top