Etude de certaines pathologies et de l’application de la yoga thérapie – Dr Natesan Chandrasekaran – La trisomie 21

Formation Yoga Thérapie et Handicap du 7 au 9 avril 2020 Maison du Maroc - Cité Universitaire - Paris

Etude de certaines pathologies et de l’application de la yoga thérapie.
Dr Natesan Chandrasekaran.
La trisomie 21

Malgré l’annulation de la venue du Dr. Natesan Chandrasekaran en avril dernier, ce dernier nous a partagé une partie de l’enseignement qu’il se proposait de nous transmettre. Le 5 mai dernier, nous publiions sur le site de la VFF la première partie de l’article du Dr N.C. sur la yoga-thérapie et le handicap. Voici donc la suite, avec un focus sur la trisomie 21. Bonne lecture à tous.tes.

La trisomie 21 est une malformation génétique causée par une division cellulaire anormale créant une matière génétique supplémentaire au niveau du chromosome 21.

La trisomie 21 produit les effets suivants sur le sujet affecté :

  • une apparence faciale différente
  • une déficience intellectuelle
  • des retards de développement
  • peuvent également y être associés des problèmes de thyroïde ou des maladies cardiaques

La prise en charge de la trisomie 21 requiert des programmes d’intervention précoce par une équipe de thérapeutes et d’éducateurs spécialisés.

Les symptômes de la trisomie 21 varient d’une personne à l’autre, et les personnes atteintes peuvent développer des troubles différents à des moments différents de leur vie.

Application de la yoga thérapie pour les personnes atteintes de trisomie 21

I Intervention précoce

Même s’il y a du retard, toutes ces étapes seront atteintes à un moment.

Lentement, ils apprennent à participer aux exercices d’activités physiques comme les autres enfants. Ils prennent du plaisir à jouer dans les groupes d’enfants.

Objectif : améliorer la tonicité musculaire

Quand des parents viennent voir un yoga thérapeute avec un jeune enfant affecté de trisomie 21 pendant sa phase de développement, l’objectif de la yoga thérapie est de donner certaines techniques aux parents.

L’objectif de la thérapie doit être d’améliorer la tonicité musculaire. La tonicité des muscles peut être améliorée en soulevant des poids. Il faut suggérer aux parents de jouer avec leur enfant en portant et en lançant des objets inoffensifs. Le poids des objets doit être progressivement augmenté pour que l’effet sur les muscles augmente aussi. Se pendre et se balancer à une barre, faire des mouvements comme pour monter des escaliers, permet d’agir sur les muscles des bras.

Pour agir sur les muscles des jambes, des mouvements tels que utkātāsana, ardha utkātāsana, ardha uttānāsana, vīrabhadrāsana pourront être choisis. Des activités incluant des sauts, de la danse et de l’équilibre devront être ajoutés.

Pour ces jeunes enfants, la méthode d’apprentissage est plus importante que les techniques en elles-mêmes. De nombreuses variations et l’ajout de différentes improvisations doivent être apprises aux parents. Les parents doivent enseigner ces techniques comme un jeu avec le plaisir d’y jouer.

Se mettre en situation de classe d’école avec d’autres enfants est l’idéal. Ces enfants adorent jouer avec les autres et avec ce type d’activités, la tonicité de leurs muscles va s’améliorer sans qu’ils y pensent.

Exercices de diction

Un autre élément important de cette pathologie est le retard de langage et du développement de la parole. Pour améliorer la parole et les fonctions de langage, les yoga thérapeutes doivent amener du chant approprié en accompagnement des mouvements physiques. Au début, il est bon d’introduire des monosyllabes avec des grandes ouvertures de la bouche comme mā, māmā, māmāmā.

Plus tard, des sons aspirés comme hā, hī, hū sont enseignés. Bien plus tard, des sons résonnants comme rā, rī, rū seront donnés. Quand l’élève est prêt, nous pouvons donner ces sons dans de nombreuses combinaisons.

II Apparence faciale différente

Il y a certains traits du visage par lesquels les enfants atteints de trisomie 21 peuvent être facilement identifiées.

Certains de ces traits sont : une nuque courte avec un excès de peau à la base du cou, un profil facial et un nez aplati, une petite tête, oreilles et bouche, des yeux bridés inclinés vers le haut, etc. Ces caractéristiques du visage sont tellement propres à cette pathologie, que l’on peut presque trouver que tous ces enfants se ressemblent. Ces traits sont définis de façon génétique, il n’y a donc aucun moyen de les changer. Mais la pratique de la yoga thérapie, en raison de son action sur les vāyu-s, a la possibilité de stopper l’avancement de ces particularités, et donc, d’agir dans le sens opposé de l’évolution de ce symptôme.

Si nous observons ces spécificités, elles apparaissent pour la plupart sur le visage. D’autres caractéristiques distinctes se trouvent sur les bras et les mains, sous la forme de mains larges et courtes avec des doigts courts. Selon la yoga thérapie, le vāyu responsable de toutes les fonctions du visage et donc de leur forme (la forme n’est rien d’autre que l’ombre de la fonction), est udāna vāyu.

En améliorant de façon appropriée les fonctionnalités d’udāna vāyu il y a une possibilité de travailler dans le sens opposé à la progression de la pathologie.

Les enfants atteints de trisomie 21 sont de nature très flexibles, plein d’énergie. Nous pouvons mettre à profit des comportements ludiques et faire évoluer la pratique dans le but d’améliorer les fonctionnalités de udāna vāyu sans pour autant accentuer la flexibilité. Ainsi, les techniques doivent inclure des outils telles que des postures en statique avec du chant.

Principes

Les yoga thérapeutes savent bien que pour activer udāna vāyu, toutes les techniques d’āsana permettant un mouvement de redressement de la nuque en remontant vers la tête sont bons. Nous pouvons choisir des techniques simples et les modifier de façon appropriée pour obtenir les mêmes effets. Des inspirations longues suivies d’une rétention poumons pleins doivent être combinées à ces techniques d’āsana en y associant du chant approprié.

Techniques

Ce qui suit est le schéma d’une séance afin de montrer comment les principes peuvent être traduits en techniques. N’oublions pas que ceci n’est pas un cours-type destiné à n’importe quel élève. Nous devons seulement comprendre les principes et la méthodologie pour savoir comment transformer les principes en pratique. Le cours réel doit être basé sur nos observations de l’élève présent devant nous. Chaque technique doit être modifiée pour lui.

Pratique :

III Symptômes intellectuels

La plupart des enfants atteints de trisomie 21 développent les compétences de communication dont ils ont besoin. Cela va sera seulement plus long qu’avec les autres enfants.

Il y aura un niveau invalidant de faible à modéré pour les fonctions cognitives, de réflexion et d’apprentissage. Une concentration faible, un manque de jugement, un apprentissage lent, des réactions impulsives, et d’autres problèmes de comportement communs associés à cette pathologie.

Principes

Afin d’améliorer la concentration dans une action, chanter est un bon outil.

Combiner du chant avec des mouvements du corps est encore plus efficace.

Pour une concentration encore meilleure, on peut modifier la hauteur, la tonalité et la puissance du chant. Modifier également le chant de plusieurs façons différentes pour amener différents effets en différents endroits. (Voir Mantra yoga Dr NC).

Des histoires nombreuses décrivant des héros de leur âge ou n’importe quel autre personnage valeureux, imprègnent profondément l’imagination sensible du jeune enfant. Ces histoires sont par nature appréciées des enfants. Si les parents savent comment les raconter à leurs enfants, ils peuvent remodeler l’aspect psychique et améliorer les problèmes de comportements. Ces derniers vont nourrir de l’admiration pour ces personnages et tenter d’imiter leur vie, surtout s’ils les découvrent jeunes.

IV La nuque

Un des traits importants de ce symptôme est une nuque courte avec des plis de peau à l’arrière du cou. Le mauvais alignement des deux premières vertèbres cervicales est la cause de cette caractéristique. Cela induit une surextension de la nuque. Cette surextension peut sérieusement endommager la colonne vertébrale de certains individus.

Principes

Puisqu’une des pathologies importantes est la surextension de la nuque, nos techniques de yoga ne doivent pas aggraver davantage cette extension. Toutes nos techniques doivent avoir pour effet que les mouvements des cervicales soient fait dans le prolongement des vertèbres thoraciques. Les mouvements indépendants de nuque doivent être évités. Surtout les surextensions de nuque comme dans uṣtrāsana, catus padā piṭham, pūrvatānāsana, matsyāsana sont contre-indiqués.

Nous devons également maintenir et améliorer l’efficacité fonctionnelle de la région de la nuque. Dans le cas contraire, certains individus pourraient développer de graves problèmes cervicaux. Afin d’éviter ces futures complications, les yoga thérapeutes doivent inclurent certaines techniques dans leur pratique quotidienne.

Une illustration de ces techniques est donnée ci-après :

Pratique pour la nuque

V Obésité et apnée du sommeil

Les personnes atteintes de trisomie 21 ont beaucoup plus tendance à l’obésité, comparées à l’ensemble de la population

En raison de tissus plus mous et des modifications du squelette qui vont amener une obstruction des voies respiratoires, les enfants et les adultes atteints de trisomie 21 ont davantage de risque de développer une apnée obstructive du sommeil.

Principes

La pratique régulière des techniques de vinyāsa krama, qui sont généralement enseignées aux enfants, sont suffisantes pour prendre en charge le problème de surpoids. En plus de la pratique du yoga, ces enfants doivent être encouragés à pratiquer d’autres activités physiques comme le sport, la natation, la danse et la gymnastique.

En ce qui concerne l’apnée du sommeil, les yoga thérapeutes savent déjà qu’ils ont besoin de renforcer la tonicité des muscles du pharynx. Nous verrons dans le troisième livre sur les principes de la yoga thérapie, l’efficacité des sons aspirés hā, hī, hū et résonnants rā, rī, rū. Pour la Trisomie 21, la surextension de la nuque est contre-indiquée. Nous devons améliorer la tonicité des muscles du pharynx, sans aggraver cette surextension, avec des modifications appropriées.

Pratique

VI Pathologies et affections associées

Les personnes atteintes de Trisomie 21 ont un risque accru de développer certaines maladies, incluant tout le spectre des différentes formes d’autisme, des problèmes hormonaux et glandulaires, perte de l’audition, baisse de vision et anomalies cardiaques. Nombreuses sont celles qui développent des maladies neuro-dégénératives et d’Alzheimer autour des 50 ans.

Les yoga thérapeutes doivent rester attentifs à l’éventualité de ces autres maladies associées, et donner des techniques de yoga appropriées afin de les éviter.

La Trisomie 21 n’est pas une maladie mettant la vie en danger. Ne nombreuses personnes vivent jusqu’à 60 ans. Avec une pratique de yoga régulière et par la prévention des maladies associées comorbides, ces personnes peuvent mener une vie heureuse jusqu’à 70 ans.

Prévention

Les yoga thérapeutes doivent connaître les moyens de prévention disponibles. Cette compréhension peut leur permettre de préconiser les mesures nécessaires de précaution.

L’âge de la mère au moment de la conception est un facteur important du développement de ce problème. Plus on avance en âge, plus le risque de donner naissance à un enfant atteint de trisomie 21 augmente. Donc, concevoir à un âge assez jeune est un conseil à donner. Ensuite, certains tests médicaux effectués assez tôt dans la grossesse peuvent indiquer si le fœtus présente un risque. Ceci peut donner le choix aux parents de poursuivre ou de mettre un terme à la grossesse.

Vous pouvez télécharger la version anglaise de ce texte.